Fanny Pellerin

Praticienne Feldenkrais
Vos témoignages

1 Commentaire

  1. Le corps garde en mémoire toute notre histoire.
    Le mental ré-interprète toutes les sensations avec ses facultés.
    C’est de bien savoir qu’il ne ressent rien.
    Il ne sait pas : il fait du mieux qu’il peut pour protéger le corps
    Il est très maladroit.
    Le corps ressent et il est muet.
    Par le feldenkrais, nous le laissons s’exprimer.
    Il respire.

    Marnya Ghomdi

Soumettre un commentaire

La Solution est en Nous…

Fanny Pellerin

La Route de Soi
23 boulevard de Reuilly
75012 Paris

06 58 46 11 25 / 01 43 66 02 25

Suivez-moi !